RSS

Résumé d’un article sur l’utilisation de souces orales pour la recherche en histoire de l’éducation

27 Juin

FRANK, M.-T. (1992).  Pour une histoire orale de l’éducation en France depuis 1945.  Histoire de l’éducation, 53(1), 13-40

Au niveau méthodologique, cet article est très intéressant puisqu’il dépeint l’importance des sources orales lorsqu’il s’agit d’entreprendre une recherche en histoire de l’éducation. La principale thèse de cet article est que l’utilisation des sources orales en sciences sociales est indispensable pour  « éclairer, préciser les sources écrites et en combler les lacunes ».  Notamment, parce que les sources écrites sont rarement rédigées par ceux que Frank appelle les « silencieux » de l’histoire, soit les femmes, les enfants, les minorités opprimées, etc.  Lorsque l’on mène une recherche dans le domaine de l’éducation il importe d’entendre les acteurs silencieux puisqu’ils sont tout autant sinon plus concernés par les politiques éducatives.  Ainsi, l’utilisation de sources orales est  un élément important à considérer lorsque l’on oeuvre dans ce domaine de la recherche en éducation.  Selon Marie-Thérèse Frank l’histoire orale est d’un apport considérable lorsqu’il s’agit de parler de vécu, de mentalités, d’ambiances, de conditions de vie, de discipline ou de pratiques pédagogiques, par exemple. Cependant, l’auteure de l’article met en garde le lecteur quant à l’analyse des sources orales puisque selon elle, lorsqu’il s’agit d’événements passés, il est essentiel d’avoir recours à un historien afin de mettre les événements dans un contexte historique et de pallier au fait que la mémoire humaine est souvent défaillante. Outre cela, l’auteure mentionne que les discours politiques ou les entrevues menées auprès des grands décideurs ont aussi leur place en tant que sources orales dans la recherche en histoire de l’éducation. Elle appelle ce type d’histoire : « l’histoire parlée ».  Il s’agirait par exemple du service des Archives du ministère des Affaires étrangères ou d’un discours enregistré lors du 100ième anniversaire d’une grande université.  L’auteur mentionne toutefois qu’il faut être tout aussi prudent avec ces sources parfois biaisées par, soit le secret professionnel ou le désir d’ « auto-célébration ».  Voilà d’ailleurs pourquoi l’auteur met définitivement l’accent sur les sources orales en tant que moyen pour donner la parole « aux oubliés de l’histoire ».  Ainsi, la grande majorité de l’article est consacrée à retracer l’histoire de l’histoire orale dans les pays occidentaux en énumérant différents ouvrages scientifiques où ce type d’archives orales a été utilisé au cours des cent dernières années. Elle parle entre autres des premiers projets de cueillette de documents oraux auprès des ouvriers, des chômeurs et des immigrants polonais à Chicago au tournant du XXième siècle ou du célèbre ouvrage « The Edwardians » où la vie d’enfants qui ont vécu en Angleterre sous le règne d’Edward VII est recensée.  Elle mentionne aussi différentes revues scientifiques dédiées à l’histoire orale, soit Oral History en Angleterre et Oral History Review aux Etats-Unis.  Somme toute, cet article, qui est en fait une étude de documents, est très étoffé.  Non seulement l’auteure mentionne-t-elle  plus d’une centaine d’ouvrages ou fonds d’archives qui peuvent être utilisés par des chercheurs désireux d’utiliser des sources orales pour la recherche en hisoire de l’éducation mais elle couvre aussi une très vaste période de temps soit la quasi totalité du XXième siècle.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juin 2011 dans Histoire orale

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :