RSS

Une exposition inspirante ou musées et enseignement de l’histoire – du meilleur au pire

18 Avr

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’assister à un symposium à Nottingham en Angleterre. J’aurai certainement la possibilité de vous en reparler dans un blogue subséquent, mais ce sont les visites touristiques qui inspirent aujourd’hui ce court article. En effet, pendant mon séjour, j’ai pu visiter quelques sites historiques de la région des « East Midlands » (centre de l’Angleterre).

À chaque fois, les lieux étaient envahis de groupes scolaires de niveau primaire et secondaire. Je suis toujours déçue de voir à quel point les jeunes circulent à travers les expositions dans ce qui semble être une course dont le but est : « qui sera le plus vite sorti du musée! ». Mais lors de ma visite de l’exposition entourant la Magna Carta dans le château de Lincoln (une des quatre copies originales (datant de 1215) de la Magna Carte se situe à Lincoln: http://www.lincolnshire.gov.uk/visiting/historic-buildings/lincoln-castle/), j’ai été heureuse de voir un groupe d’adolescents participer avec enthousiasme à une activité citoyenne proposée par le musée (voir l’image – cliquer sur l’image pour l’agrandir). Ils étaient invités à commenter des questions citoyennes reliées aux droits individuels sur un papier pour ensuite l’afficher sur un grand mur (je m’en veux de ne pas avoir pris en photo ce mur!). Je me suis dit: « voilà, cette fois, ils se souviendront de ce qu’est la Magna Carta et sa signification! »

Exposition – Lincoln – Magna Carta

Pourtant, dans les autres musées visités, et ce pas seulement en Angleterre, j’ai l’impression que, de manière générale, deux tendances s’observent, et ces deux tendances ne semblent réellement pas mener aux effets escomptés (ie: intéresser les élèves à l’histoire):

– Les élèves sont invités à parcourir l’exposition par eux-mêmes en remplissant un questionnaire qu’ils doivent ensuite remettre à l’enseignant pour « prouver » qu’ils ont bien « appris » quelque chose. C’est souvent là qu’on observe la course aux réponses, la répartition entre élèves des sections du questionnaire pour ensuite se partager les réponses, l’objectif étant ici de sortir de le plus vite possible!!!

– Ou encore, les élèves suivent un guide à travers le musée. Ici, certains guides peuvent être réellement passionnants et inspirants pour les élèves, mais il n’en demeure pas moins que les élèves sont passifs dans leurs apprentissages (et souvent désintéressés) tout au long de la visite.

Le lien à faire avec l’enseignement de l’histoire n’est pas bien compliqué! Les élèves que j’ai vu au château de Lincoln, engagés et intéressés, étant visiblement heureux qu’on leur demande leur opinion, c’est ce qu’on voudrait voir dans les classes d’histoire! Les autres situations décrites comme étant beaucoup moins fructueuses se rapprochent plutôt du cours magistral classique (suivre le guide) ou du cahier d’exercices à compléter.

Je pense donc qu’il y a plusieurs leçons à tirer de ces visites de musées/lieux historiques. D’une part, il faut se questionner sur les activités proposées lors d’une sortie culturelle, sur ce qu’on attend des élèves et sur ce qu’on voudrait qui en ressorte… D’autre part, il faut se demander si on utilise les bonnes stratégies en classe, parce que finalement, à l’école ou au musée, l’apprentissage de l’histoire doit être actif!

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :